Projets

Tous nos projets sont gratuits et ouverts à tout moment à de nouveaux arrivants. Nous souhaitons la bienvenue à tous les participantes et participants et à tous les bénévoles qui s’engagent dans nos projets.

Cours d’allemand

Pour être partie prenante dans la société, il est indispensable d’apprendre l’allemand. Comme souvent, les requérants d’asile et les sans-papiers n’ont pas accès à des cours d’allemand payants, nous offrons des cours gratuits.

Différents niveaux d’allemand sont proposés. En parallèle à la plupart de nos cours, les enfants sont pris en charge.On peut commencer les cours à n’importe quel moment.

Il n’est pas nécessaire de s’inscrire. Nous apprécions une présence régulière aux cours.

Repas de midi

Sur plusieurs lieux de cours, après les cours d’allemand, nous proposons des repas de midi chauds. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres gens et de s’échanger.

Excursions, sport et loisirs

Excursions / ballades

Chaque semaine, nous organisons des excursions dans les environs de Zurich.

Tous ceux qui aiment la randonnée sont invités à participer. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire. Le Solinetz paie les tickets de transports publics et les repas pour les réfugiés.

Football

Pour tous ceux et celles qui ont envie de jouer régulièrement au foot avec d’autres.

Course à pied / Jogging du jeudi soir

Pour ceux et celles qui aiment faire du sport avec d’autres. Le groupe s’entraîne et fait des exercices au parcours Vita. Un des objectifs est de participer en équipe à la course de Sylvestre (Silvesterlauf) à Zurich.

Promenades entre femmes dans le quartier

Des femmes d’ici vont se promener avec des femmes réfugiées. Elles se retrouvent à l’entrée d’un des centres et font une ballade dans le quartier. Les enfants sont les bienvenus.

Yoga pour femmes (avec garde d’enfants)

Pour toutes les femmes qui ont envie de faire du yoga une fois par semaine. Débutantes bienvenues !

Velo-Züri: Cycling Lessons for Refugees (Apprendre à faire du vélo)

Le vélo est un moyen de transport avantageux, plaisant et qui permet d’aller loin. Comme de nombreux réfugiés ne savent pas faire du vélo, un groupe d’amateurs de cycle offre des cours dans différents centres pour requérants d’asile. Dans un premier temps, il s’agit de maitriser le vélo. Dès que les participants ont trouvé leur équilibre, ils font de petites randonnées à vélo afin d’apprendre les règles de la circulation, la meilleure manière d’avancer dans le trafic et pour découvrir les environs.

Camps de vacances

Chaque été, l’église réformée du canton de Zurich, le Solinetz et l’église catholique organisent conjointement un camp de vacances pour des familles de réfugiés. Cela permet aux familles de souffler un peu et de passer quelques jours d’insouciance.

Atelier de couture

Une couturière professionnelle donne des cours à la machine à coudre et enseigne la confection de vêtements. Toutes les personnes intéressées peuvent venir jeter un coup d’œil, mais les places sont limitées.

Groupe de lecture

Le groupe de lecture se rencontre régulièrement pour lire des textes littéraires des différents pays d’origine des participants et aussi pour écrire ses propres textes. Le groupe est ouvert à tous ceux et celles qui aiment lire, écrire et parler de textes. Il est prévu d’organiser une lecture publique des textes rédigés ensemble.

Gastronomie

Zäme brunche (Prendre son petit déjeuner ensemble)

Ce repas convivial offre la possibilité aux réfugiés et aux gens installés à Zurich depuis longtemps de faire connaissance dans un cadre décontracté.

Cette offre est organisée un dimanche matin par mois, le repas est gratuit pour les réfugiés. Le ticket de transports publics est pris en charge pour les personnes à l’aide d’urgence.

Kafi Tina

Une fois par mois, on fait la cuisine ensemble au Kafi Tina. Les réfugiés apprennent aux participants à faire une recette de leur pays d’origine.

Pour les amateurs de cuisine qui ont envie de donner ou de participer à un cours de cuisine. Inscription souhaitée.

Livre de cuisine

(Frage an Séverine: Soll das Kochbuch hier weiterhin als Projekt aufgeführt werden?)

Le livre de cuisine et de portraits paru en allemand en automne 2015 („Heimat im Kochtopf“ aux éditions Rotpunktverlag) et en français à l’automne 2016 (« La cuisine des réfugiés » aux éditions Helvetiq). Réalisé par Ursula Markus (photos) et Séverine Vitali (texte), toutes les deux membres du Solinetz de la première heure

Groupes de visites

Visites dans les écoles

De nombreux élèves aimeraient rencontrer des personnes ayant fui leur pays. Omniprésents dans les médias mais rarement côtoyés personnellement, les réfugiés semblent lointains. Les visites dans les écoles permettent de se rapprocher les uns des autres. Nous nous rendons dans les écoles et au fil des dialogues naissant entre élèves et personnes réfugiées en Suisse, un échange s’établit.

Le groupe de visites dans les écoles accueille volontiers des personnes désirant participer aux visites et prêtes à partager leurs expériences.

Visites dans les centres d’aide d’urgence

Les centres d’aide d’urgence étant généralement situés loin des villes ou des centres des villages, les bénéficiaires de l’aide d’urgence vivent isolés, coupés de tout. Les 8.50 Fr. qu’ils reçoivent par jour ne leur permettent pas de s’acheter un billet de transports publics. Les bénévoles du Solinetz se rendent dans ces centres en périphérie et créent des contacts parfois précieux.

Visites en prison

Le groupe de visites en prison rend visite aux personnes détenues à la prison de l’aéroport de Zurich en vue d’être expulsés.

Nos visites ont pour objectif de briser un peu l’isolement des personnes détenues et de leur montrer qu’ « à l’extérieur », quelqu’un pense à eux. Nous sommes là pour écouter, discuter, être solidaires. Les personnes détenues demandent nos visites via un formulaire accessible en prison.

Soutien et échange

1:1

Le projet 1:1 réunit des binômes constitués d’un ou d’une bénévole et d’une personne ayant fui son pays. Les bénévoles soutiennent les réfugié-es en fonction de leurs besoins, en les aidant à apprendre l’allemand, lors de la recherche d’un emploi ou d’un appartement, en traduisant des lettres, dans différentes situations du quotidien. Les binômes pratiquent aussi des loisirs ensemble. Ces échanges réguliers entre personnes se respectant mutuellement permettent de renforcer la compréhension et la confiance réciproques. Toutes les personnes désirant faire partie d’un binôme sont les bienvenues.

Solidesk

Le Solidesk est un point mobile de consultation. Les bénévoles offrent des conseils rapides et personnalisés concernant la vie en Suisse. Les sujets traités sont les démarches administratives, l’aide pour la rédaction de courriers, la recherche d’emploi et de logements, les conseils juridiques, les démarches administratives, l’école, l’accueil extra-familial des enfants et les loisirs. Les bénévoles du Solidesk orientent les personnes et les aiguillent vers les offres professionnelles. Ils ne proposent pas de conseils juridiques. Le Solidesk est un premier point de contact présent pendant un des cours d’allemand du Solinetz.

Recherche d’emploi

Le groupe de recherche d’emploi est l’interlocuteur des employeurs désirant offrir un emploi ou une place de stage à une personne réfugiée. Le groupe assure la mise en contact et la coordination. En parallèle aux cours d’allemand, le groupe offre des plateformes de discussion sur les sujets de l’emploi, de l’engagement bénévole et des stages et aide les requérants d’asile à s’y retrouver dans ce domaine compliqué. Le groupe attire l’attention sur les binômes 1:1 et organise des cours de demande d’emploi.

Relations et sensibilisation publiques

Le groupe de relations publiques organise des évènements favorisant des rencontres et des manifestations de sensibilisation dans l’espace public. Il s’agit de rendre la population suisse attentive à la situation des personnes ayant fui leur pays d’origine. Nous accueillons avec plaisir tous ceux et celles qui désirent s’engager avec nous pour une politique d’asile et de migration à visage humain.

Groupes régionaux d’Adliswil, Dietikon, Egg, Pfäffikon, Urdorf, Uster, Regensdorf et Winterthour

Les rencontres entre les personnes établies en Suisse depuis longtemps et les nouveaux venus étant primordiales là où vivent les gens, le Solinetz a fondé des groupes régionaux en dehors de la ville de Zurich.

On trouve donc à Adliswil, Dietikon, Urdorf, Uster, Regensdorf et Winterthour des cours d’allemand et d’autres projets qui ont tous besoin de bénévoles supplémentaires !